Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un arbre pour racines

La crèche, une histoire de famille

6 Décembre 2015 , Rédigé par UnArbrePourRacines Publié dans #Blog, #famille, #généalogie, #tradition, #Noël, #Provence, #Sud, #crèche, #santons

En ce deuxième dimanche de l'Avent, j'ai enfin la possibilité de faire la crèche. Je suis en retard, normalement on la commence le premier dimanche de l'Avent et on la démonte au plus tard au moment de la Chandeleur.

Chez nous, la crèche est une histoire de famille. D'aussi loin que je me souvienne, nous faisions la crèche chez mes grands-parents maternels et c'était vraiment une activité de famille. Mamée Ginette montait au grenier chercher les cartons qui contenaient les santons*. C'était alors le grand déballage sur la table de la salle à manger... et chacun participait. On vidait les cartons, on sortait précautionneusement les santons de leur écrin de coton ou de papier, on les tournait, on les regardait sous toutes les coutures avant de les positionner délicatement sur l'espace du buffet qui avait été pour l'occasion transformé en paysage hivernal... Chaque personnage trouve peu à peu sa place. On commence bien sûr par la Sainte Famille (attention : le petit Jésus ne doit pas être mis avant le jour de Noël), l'âne et le boeuf, on ajoute les Rois Mages le jour de l'Epiphanie (nous on les mettait toujours dès le début... et je le fais toujours d'ailleurs). Ensuite, on se fait plaisir avec les personnages de la Pastorale (la poissonnière, le meunier, le gendarme et le boumian....) et ceux qui représentent les métiers anciens...

Depuis mes grands-parents ne sont plus là, nous avons repris le flambeau et chaque année au son de la Pastorale, c'est une nouvelle histoire qui s'écrit dans trois maisons...

Cependant, il y a eu quelques changements....

Au début, on achetait les santons peints et tous chez Carbonel pour qu'il y ait une unité dans les personnages. Mais avec le temps, maman a remarqué qu'une crèche avec des santons un peu différents c'est plutôt sympa et nous avons commencé à acheter aussi chez Escoffier et puis chez d'autres... Et un jour, maman s'est dit qu'elle essaierait bien d'en peindre, des santons... Elle a commencé par acheter un mouton brut, elle l'a peint, ça lui a plu alors elle en a acheté un autre et puis un âne... et puis elle est passée aux personnages... depuis elle n'achète plus du tout de santons peints. Elle tient les comptes, je crois qu'elle approche les 300...

L'année d'après, c'est ma soeur qui s'est lancée dans le santon brut... elle aussi a attrapé le virus de la peinture et bientôt, sa maison sera trop petite pour accueillir tout ce petit monde : elle frôle les 500, si je ne me trompe pas.

Et finalement, j'ai moi aussi été contaminée il y a 3 ans.... à un degré moindre : dans 28m2, il est difficile de faire cohabiter beaucoup de monde ! Au dernier décompte, j'avais 60 bonshommes mais j'en ai acheté de nouveaux depuis... et certains attendent d'être peint.

Mais je crois que le mieux est de vous faire découvrir en images - il suffit de cliquer sur les images pour les voir en grand - ce que ça donnait en 2014... et j'ai hâte de voir ce que ça donnera cette année !!

Chez ma maman...

        

Chez ma soeur...

            

Chez moi, cette année...

     

Et pour terminer, ce tout le monde sait déjà...

* Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus, je vous invite à visiter le site Tradicioun

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article